La Malassise

Sous la domination espagnole, Saint-Omer était une ville importante aux portes des Flandres et de l'Artois. Des forts détachés protégeaient les abords de la ville.

Le lieu-dit La Malassise à Longuenesse était l'un de ces forts avec ceux de Saint-Michel et de Maillebois. Son nom lui aurait été laissé par Charles Quint qui, dans une inspection des remparts extérieurs, avait trouvé cette défense « mal assise ».

En 1678, après la bataille de Cassel et la victoire sur les Espagnols, Louis XIV s'empara définitivement de Saint-Omer. Vauban fortifia fortement la ville et le fort de La Malassise, trop éloigné, fut abandonné. À sa place une ferme s'établit. Elle exista jusqu'au XIXe siècle.

En 1865, les dames bénédictines y établissent un monastère. A leur départ en 1885, les frères des écoles chrétiennes s'en rendent acquéreurs pour y établir leur juvénat (1).

Un hôpital militaire y est installé par les anglais en 1914.

Le noviciat (2) des frères est réouvert en 1921, le scolasticat(3) en 1930.

Les troupes allemandes occupent les lieux de 1940 à 1944.