Le pensionnat Saint-Joseph

Les frères des écoles chrétiennes sont établis à Saint-Omer dès 1720 où ils prennent la direction des écoles publiques. Ils ouvrent un pensionnat en 1724, qui sera fermé en 1792. Il rouvre ses portes en 1854 sous le nom de « pensionnat Saint-Joseph » quai des Tanneurs à Saint-Omer.

En 1904, le président du Conseil Emile Combes fait adopter une loi interdisant aux congrégations religieuses d'enseigner. Comme près de 2500 autres établissements religieux, le pensionnat doit cesser son activité de formation dans un délai de quatre ans.

Les frères s’installent alors en Hollande, à l’Ecluse (« Sluis » en néerlandais), non loin de Bruges. Le pensionnat Saint-Joseph y est transféré à la rentrée 1908 avec 325 élèves.

En 1939 la guerre entraîne à nouveau la fermeture du pensionnat. La plupart des frères rejoignent la France et trois classes du second cycle sont ouvertes à Saint-Omer sur le site de La Malassise.

Les bâtiments de l’Ecluse abritent des familles juives chassées d’Allemagne avant que ne s’y installent des troupes belges, néerlandaises et en dernier lieu allemandes. La ville de Sluis est détruite à 70% par les bombardements alliés en 1944.